Nos Magasins

Retrait possible en 2H en magasin selon disponibilité des produits

LA PROTECTION RESPIRATOIRE

La protection est nécessaire lorsqu’un travailleur est susceptible d’inhaler des poussières, vapeurs, gaz ou aérosols ou s’il travaille dans une ambiance appauvrie en oxygène. Le choix du masque de protection va dépendre de la nature du travail, de la durée d’exposition, des différentes substances intervenantes.



1. La vérification des appareils respiratoires

L’arrêté du 19 mars 1993 fixe la liste des EPI qui doivent faire l’objet de vérifications périodiques prévues dans l’article R. 233-42-2 du code du travail.

2. les critères de choix

Le choix du masque de protection va dépendre de la nature du travail effectué, de la durée d’exposition et des caractéristiques des différentes substances intervenantes.

Le recours à un appareil de protection respiratoire ne doit se faire que dans certaines situations courtes ou exceptionnelles pour lesquelles il n’est pas possible de faire appel aux techniques de protection collective.

3. Les risques encourus

Les particules inhalées, les gaz et vapeurs peuvent occasionner de nombreux troubles respiratoires immédiats et à la longue des maladies graves (toux, asthme, bronchite, œdème, fibrose, silicose, asbestose, cancer du poumon et des voies respiratoires…).

Les vapeurs, substances à l’état gazeux formées par l’évaporation de liquides ou de solides (solvants, hydrocarbures…) et les gaz sont toxiques pour l’être humain et certains très dangereux voire mortels, nécessitent une protection particulière.

Selon leur caractère dangereux, les particules sont généralement classées en trois catégories :

Les particules gênantes sont les particules non fibrogènes et non toxiques. Leur action se limite aux voies respiratoires hautes : fosses nasales, pharynx et larynx.

Les particules nocives sont les particules fibrogènes non toxiques. Leur action est ressentie au niveau des voies respiratoires moyennes, trachée, artère et bronches.

Les particules toxiques sont les particules fibrogènes et toxiques. Elles pénètrent dans les voies respiratoires basses, bronchioles et alvéoles pulmonaires.

4. Les classes de protection

les masques anti-poussières

les masques anti-gaz

la ventilation assistée

l'adduction d'air

5. Les classes de filtres

Pour les produits odorants, les filtres doivent être changés dès que l’utilisateur perçoit l’odeur du produit.

Pour les produits inodores, il est nécessaire de prévoir des remplacements systématiques. La date limite d’utilisation est indiquée sur le filtre anti-gaz.



6. les normes

NOTRE SÉLECTION

Nos Produits
Nos services