Nos Magasins

Retrait possible en 2H en magasin selon disponibilité des produits

LA PROTECTION OCULAIRE

70% des accidents sont dus à des projections d’origine mécanique (limaille, particules, diverses…), 18% à des rayons nuisibles (infrarouges ou ultraviolets) et 12% à des projections ou émanations chimiques en laboratoire (acides, gaz, fumées…). Il est important de considérer ces risques et de s’équiper de manière appropriée en fonction de son environnement de travail et des travaux effectués.

SOMMAIRE

1. QUEL TYPE DE PROTECTION CHOISIR ?
2. SE PROTEGER CONTRE LES RAYONNEMENTS
3. LES TYPES D'OCULAIRES
4. QUEL TRAITEMENT POUR QUELLE UTILISATION ?
5. DES MATERIAUX ADAPTES A CHAQUE RISQUE
6. COMMENT LIRE LE MARQUAGE DE L'OCULAIRE
7. LES NORMES QUI VOUS PROTEGENT
8. LES RISQUES ENCOURUS



1. Quel type de protection choisir ?

2. Se protéger contre les rayonnements

3. Les types d’oculaires

L’oculaire incolore filtre 100% des UV, 10% de la lumière bleue, 10% des rayonnements du spectre visible.

L’oculaire jaune filtre 100% des UV, adapté en cas de faible luminosité et améliorant les contrastes.

L’oculaire flashé bleu filtre 100% des UV, 90% des rayonnements du spectre visible et 47% des infrarouges.

L’oculaire fumé filtre 100% des UV, contre les rayonnements UV et solaires.

4. Quel traitement pour quelle utilisation ?

Le traitement antibuée supprime l’effet de condensation lors d’écarts de températures ou par le port de montures non-aérées.

Le traitement anti rayures améliore la résistance des verres et limite la formation de rayures. Il rallonge la durée de vie des verres.

Le traitement polarisant filtre la réverbération et les reflets. Il est idéal pour l’environnement maritime, pour les activités extérieures et pour la conduite. Il permet de ne laisser passer que la lumière utile.

Le traitement ESP réduit l’éblouissement et les agressions de la lumière bleue, il filtre 100% des UV, 57% de la lumière bleue et 35% des rayonnements du spectre visible.  

Le traitement Contrast est adapté pour les porteurs de lunettes de protections incolores. Il filtre 100% des UV et 30% de la lumière bleue. De plus, il élimine l’échauffement de la cornée, fait obstacle aux impacts et aux pollutions lumineuses, préserve la reconnaissance des couleurs et améliore les contrastes et les reliefs.

5. Des matériaux adaptés à chaque risque

6. Comment lire le marquage de l’oculaire ?

7. Les normes qui vous protègent

8. Les risques encourus

Les risques mécaniques : chocs, projections d’éclats ou de particules solides

Le risque encouru est la lésion ou perforation de la cornée, l’iris et du cristallin.

Les risques thermiques : projections de liquides chauds ou de métaux en fusion, gaz, vapeurs, aérosols… Le risque encouru est la brûlure de la cornée et l’opacification du cristallin.

Les risques chimiques : projections de liquides, gaz, vapeurs, aérosols… Le risque encouru est la brûlure de la cornée et l’inflammation de la conjonctive et du nerf optique.

Les rayonnements : ultraviolets, infrarouges, visibles, soudage au gaz, soudage électrique, laser. Le risque encouru est la brûlure de la cornée, rétine, l’inflammation de la conjonctive et la lésion de la rétine.

Les risques électriques : contact électrique direct, arc électrique de court-circuit. Le risque encouru est la brûlure de la cornée et du visage, l’inflammation de la conjonctive et la lésion de la rétine.

 

NOTRE SÉLECTION

Nos Produits
Nos services